Ok

Agir avec la Safer
La Safer en détail
Une forêt restructurée pour une gestion plus efficace

Juin 2012

A Reignac (33), la Safer a réalisé des échanges entre propriétaires afin d’agrandir la taille des îlots forestiers dévastés par la tempête de 1999, et de faciliter par la suite leur replantation.

« Petit à petit, les parcelles de bois sont nettoyées et replantées, observe Alain Gandré, le maire de Reignac. Les procédures d’échanges amiables initiées sur la commune depuis 2003, et animées par la Safer, ont grandement facilité l’avancement des travaux. Et il y a encore du travail ! ». Sur la commune de Reignac, dans le nord de la Gironde, la tempête de 1999 a ravagé plus de 70% de la surface forestière de la commune de Reignac, soit près de 1 300 ha de forêt. L’extrême morcellement du parcellaire a rendu difficile les opérations de nettoyage et de replantation des parcelles dévastées. Le Conseil Général de la Gironde, le CRPF, la Communauté de Communes du Canton de l’Estuaire, le GDF Haute-Gironde et la Safer se sont mobilisés à partir de 2003 autour de la restructuration parcellaire du massif.

Agrandir les îlots, afin de faciliter leur nettoyage et leur replantation

Sur Reignac, la Safer a ainsi réalisé des échanges amiables entre propriétaires sur trois périmètres à ce jour. Elle a permis la restructuration foncière de 355 ha de forêt dévastée par la tempête et dont le parcellaire était très morcellé. La surface des îlots forestiers a été multipliée par 3, passant d’une moyenne de 40 ares à 1,3 hectares. L’objectif principal de ces échanges est de permettre la constitution d’îlots cohérents d’une surface supérieure à 1 ha, en vue de faciliter les opérations de nettoyage des chablis et de reboisement. De plus, cette restructuration parcellaire permet de rétablir la sécurité des massifs et de ses usagers (incendies, problèmes phytosanitaires, etc.), de reconstruire le paysage forestier, de restaurer les milieux écologiques et de faciliter par la suite la transmission des propriétés (ventes, successions, etc.).

Le bilan de l’échange multilatéral du lieu-dit « Réaud » sur la commune de Reignac (une couleur par propriétaire) :

« Le début finalement, c’est le remembrement de 1983, lors du passage de l’autoroute, raconte Alain Gandré. Toute la commune avait été remembrée, sauf les zones forestières ». Des zones au parcellaire pourtant extrêmement morcellé : la surface moyenne s’élève à 68 ares par propriétaire, et sur les 355 ha des trois périmètres d’échanges, on dénombre 1 091 îlots forestiers d’une surface moyenne de 40 ares.

Un seuil minimum de 1 ha pour toucher les aides au reboisement

C’est dire l’inquiétude des propriétaires devant les dégâts causés par la tempête de 1999. Difficile de faire appel à un prestataire pour couper, débarder et dégager le bois sur seulement 40 ares. D’autant plus que les aides européennes du Plan Chablis, qui subventionnent les travaux de reconstitution des peuplements forestiers sinistrés, n’étaient accordées qu’aux projets dépassant un seuil de surface de 1 ha... « La demande d’aide pour nettoyer et replanter est venue des propriétaires, mais aussi de la DFCI, à caude des problèmes de sécurité, précise Alain Gandré. Il a d’ailleurs fallut remettre en état les pistes forestières, avec l’aide de militaires pendant trois semaines ! »

324 propriétaires ont participé aux échanges amiables animés par la Safer

Sur les trois secteurs d’échanges préalablement définis, la Safer a contacté l’ensemble des 522 propriétaires. Au final, 108 propriétaires ont souhaité participer aux échanges, et 216 ont souhaité vendre leurs parcelles. Résultat de ces opérations d’échanges : la surface moyenne des îlots forestiers passe à 1,3 ha, taille suffisant pour toucher les aides et réaliser les travaux de nettoyage et de reboisement. « La Safer est aussi un organisme qui temporise, conclut Alain Gandré. Son rôle de médiateur est aussi très important. »

FORESTIERS


Vendre ou acheter une parcelle
ou une propriété



Echanger
Appréhender les biens "sans maître"
Tel était le thème de la conférence organisée par la Safer Aquitaine Atlantique le 15 juin 2016 dans le cadre de FOREXPO à Mimizan, en association avec les Communes Forestières. La FNSafer/Scafr a introduit la conférence en présentant l’indicateur du marché des forêts publié chaque année (à télécharger ici).

Télécharger les supports de présentation :
L'indicateur du marché des forêts (FNSafer-Scafr)
Appréhender les biens "sans maître" : la Safer accompagne les communes
L'exemple des collectivités limousines sur la thématique du foncier forestier (Union Régionale des Collectivités Forestières ALPC)
Une forêt restructurée pour une gestion plus efficace
A Reignac (33), la Safer a réalisé des échanges entre propriétaires afin d’agrandir la taille des îlots forestiers dévastés par la tempête de 1999, et de faciliter par la suite leur replantation.
En lire plus...
Vidéo - Les opérations d'échanges amiables sur la commune de Vensac

Information